Accueil

Bonjour et bienvenue !

Mon arbre-logo, où dansent  les quatre saisons, est heureux de vous accueillir.
Ce site est volontairement sobre, pratique, aéré.
Son premier objectif est de répondre aux questions fréquentes qui me sont posées au fil de mes activités : qui je suis, ce que je fais, ce que je publie, comment me contacter, etc.
Il me permettra aussi de partager ici où là ce qui me tient à cœur.

Vous pouvez envoyer vos réactions, suggestions, questions, demandes d’intervention en utilisant l’adresse suivante  : mariechristb@gmail.com . Votre envoi ne paraîtra pas sur le site, et j’y répondrai personnellement.

Marie-Christine Bernard

ACTU Juin 2020

Du nouveau ! Un spectacle est en préparation… Son titre : « Que faut-il dire aux hommes ? »

Allez voir sous l’onglet « Spectacles ». Une aventure in-croy-able avec une équipe de pros !

Et… La laïcité, ça repose Dieu. Dans toutes les librairies ! Il développe, approfondit et argumente le propos de mon one-woman-show : Et si Dieu était laïc ?! lequel  continue de tourner. Vous ne l’avez pas encore vu  ? Faites-le venir chez vous, c’est simplissime.  On peut en parler dès maintenant : 06-18-13-70-37.

Et je reste à votre disposition pour une conférence, l’animation d’une session, l’accompagnement d’un temps de ressourcement, ou, si vous êtes dirigeant, un coaching….

A bientôt !

Marie-Christine Bernard

juin 2020

Les 3 coups

Coup de coeur

Bravo les têtes froides !

Quelques voix s’élèvent enfin ici ou là, celles de médecins (praticiens !), de pharmaciens, de virologues, de psychologues, de pédiatres, de philosophes aussi, pour dénoncer le caractère excessif, quand il n’est pas irrationnel, de  précautions maniaques censées faire barrage au virus. Cette inflation de parapluies, on la paie en effet au prix de notre santé humaine.  Je salue le  courage de ces professionnels rebelles, car il en faut pour garder la tête hors de l’eau de Panurge ! Marie-Christine Bernard – Juin 2020

Lire la suite

Coup de gueule

Mourir à petit feu ?

L’opinion est en cours de se laisser enfermer, volontairement de surcroît, dans une  logique mortifère : celle qui réduit la santé humaine à une absence de vie, de vie dans la réalité effective : vie sociale, vie affective, en oubliant que cette carence nous rend malades. Même la vie physiologique est perçue comme  un problème ! Alors que tout être vivant en bonne santé abrite, de façon asymptomatique,  microbes, virus, cellules cancéreuses, et développe ses défenses naturelles, voilà qu’on veut en faire un organisme javellisé…. Certes, l’équilibre peut se rompre,  la maladie survient alors,…en savoir plus

Lire la suite

Coup de blues

Cadre de (sur)vie.

Des milliers de gens vivent là, dans une banlieue comme il en existe tant. Multicolores, toutes les langues de la terre, jeunes pour la plupart. Ceux qui travaillent triment, classes laborieuses, et ils sont nombreux. Les autres… Habitat collectif. Bruyant. Exigu. Incommode. Pourquoi les déchets jonchent les rues, les parcs, le moindre espace public ? Pourquoi les trottoirs sont défoncés ? Les palissades de chantier éventrées ? Sentiment d’une ville délabrée en dépit des beaux arbres qui apparaissent ici ou là. La vie fraie son chemin pourtant, obstinée. Quel courage il faut !  …en savoir plus

Lire la suite